jeudi 16 juin 2016

Ce que gagnent les écrivains

En France, le contrat-type prévoit que l'auteur touche 8 % de droits jusqu'à 10 000 exemplaires vendus, 10 % entre 10 001 et 20 000, 12 % au-delà. Il existe des variantes, avec des répartitions 10/12/14 ou des seuils fixés à 5 000 et 10 000 exemplaires. Cela représente donc, pour un livre vendu 20 euros, entre 1,60 et 2,40 euros par exemplaire pour l'auteur. Pour les beaux livres et le poche, on est plus proche de 5 %. Précisons donc d'emblée que l'immense majorité des écrivains français a du mal à joindre les deux bouts


J'aimerai que l'on réfléchisse à un autre mode de distribution des livres afin que l'on donne à l'auteur du livre la plus grande part des profits qui découlent de son œuvre.

Aujourd'hui dans le schéma classique de l'édition, l'auteur est celui qui est le moins rétribué. D'autre part, si vous n'êtes pas déjà une célébrité, il y a très peu de chance qu'une maison d'édition s'intéresse à votre manuscrit.

J'ai commencé à publier des livres depuis quelques années sans passer par une maison d'édition et j'ai acquis une assez importante expérience quant aux meilleures méthodes pour publier des livres et les faire connaître avec le minimum de frais.

Concernant le livre proprement dit :
Vous pouvez le publier en "print" (livre papier) et obtenir l'un des plus grand réseau de distribution au monde sans que cela ne vous coûte plus que d'acheter au moins 1 exemplaire de votre propre livre. Et en plus, c'est vous qui fixez le prix de vente de votre livre.
Vous pouvez également le diffuser au format eBook sans connaître grand chose aux différents formats dématérialisés des livres. Il faut quand même savoir utiliser un traitement de texte : Word de Microsoft Office ou Open Office Writer de Open Office (par exemple).

Aider à la diffusion de vos livres :
Même si votre livre est disponible sur Amazon et dans le réseau Barnes & Noble, votre nom n'est pas suffisamment connu pour attirer le chaland, aussi un peu de pub gratuite n'est pas de refus (et je ne parle pas de faire du bouche à l'oreille auprès de votre famille ou de vos amis). Nous avons à notre disposition beaucoup mieux que cela, il s'agit d'internet.

Ce que gagnent les auteurs de livres indépendants :
Pour chaque livre vendu, un auteur indépendant peut gagner en moyenne entre 1 et 10 euros pour chaque livre vendu. C'est d'ailleurs mon cas.
Voir tableau ci-dessous pour la journée du 31 mai 2016 (une très bonne journée) :

revenus livres
Vous pouvez donc générer un revenu mensuel allant de 50 à 900 euros en publiant 2 ou 3 livres qui fonctionnent (qui se vendent régulièrement). Et je peux vous dire que pour ma part, ce ne sont pas les romans qui se vendent le plus.
Vous pouvez toujours garder l'espoir de devenir millionnaire grâce à un seul succès, puisque si l'un de vos livres devient un best-seller, c'est la possibilité qu'un million d'internaute l'achètent, soit 1 million x (le bénéfice pour la vente d'un livre) = entre 1 et 10 millions d'euros.

Une autre source de revenus :
Savez-vous que des entreprises (sponsors) payent pour que l'on publie des articles faisant l'éloge de leurs sociétés ou de leurs produits ?
Ce type d'articles écrits par des blogueurs font une meilleure impression auprès du public que le matraquage publicitaire.
En vidéo, on parle de chaine vidéos ou vlogs quand il s'agit de blogs de voyages et dans ce cas, la rétribution se fait grâce à la pub et aux sponsors.
Dans le monde de la publication des livres, on peut aussi avoir des sponsors qui seraient prêt à payer pour que le héros de l'histoire utilise une Renault Mégane,  fume des Craven A, joue en ligne sur La Riviera Casino, boit du Coca-Cola, porte des slips de la marque Dim, etc.

Maintenant, que vous soyez un futur auteur de livres ou une société désirant faire connaître ses produits par le biais de l'édition, n'hésitez pas à me contacter pour que l'on étudie ensemble vos projets.

Thierry Cumps
email : cumps.association@gmail.com